SCANDALE DE HAWKESBURY SCANDAL
hawkesburyscandal.com tiret hawkesburyscandal.ca
hawkesburyscandale.ca tiret hawkesbury.cc
 
 

 
Administration

Bienvenue ! Login
AAQ.CA Autochtones Indiens
Une association de citoyens voit le jour à Hawkesbury
Le/The Régional, vendredi 28 septembre 2007
L'Association des citoyens de Hawkesbury «Vaillant et veillant» Alain Demers – HAWKESBURY

Jean Jolicoeur, Roger Charest et Robert Spiro

Réputé pour connaître davantage les rouages de la politique munipale que les politiciens eux-mêmes, voilà maintenant que l'homme d'affaires Jean Jolicoeur met ses services à la disposition des contribuables de Hawkesbury et de la région dans une association qu'il vient de fonder avec deux autres citoyens. Comme la devise de la ville «Vaillant et veillant» l'Association veut s'assurer que les droits de tous et chacun sont respectés. Appuyé des hommes d'affaires Roger Charest et Robert Spiro, M. Jolicoeur a fondé l'Association des citoyens de Hawkesbury qui se veut une association à but non lucratif qui viendra en aide à ceux et celles qui ont des différends avec leur municipalité. «Il semble que le citoyen n'a pas sa place à l'hôtel de ville. Il y a des employés qui gèrent la municipalité comme s'ils étaient roi et maîtres. Les citoyens ont peur de s'avancer», affirme l'homme d'affaires en litige avec la ville de Hawkesbury depuis le milieu des années 1990 sans qu'aucune solutions ne soient envisageables. M. Jolicoeur mettra à la disposition des citoyens un site Internet hawkesbury.us où les gens pourront y puiser d'importantes informations qui pourront les aider à mieux comprendre la loi municipale. Ils pourront même se faire aider par un avocat, le tout gratuitement. «Les gens pourront échanger entre eux sans avoir à utiliser leurs vrais noms. Nous aurons aussi l'aide d'avocats qui correspondront avec les gens via leur courriel. Par exemple, il est peut-être vrai qu'en vertu du règlement 2.9 le citoyen ne peut faire ceci ou cela mais un avocat lui dira cependant, que le règlement 2.3 s'applique peut-être dans son cas», explique M. Jolicoeur. Il va plus loin et s'interroge sur les raisons qui vont qu'un dossier comme le sien traîne depuis des années alors que celui de M. Bonhomme a été règlé dans le temps de le dire. Les interventions mensuelles de l'homme d'affaires depuis deux ans aux réunions du conseil ont permis la mise sur pied d'un code de conduite pour les employés. Les pressions acharnées de M. Jolicoeur au conseil ont abouti à la mise en place du code par la municipalité. «Je le vois trop souvent. Lorsque les gens aboutissent devant le conseil pour parler de leur cas il est trop tard», ajoute M. Jolicoeur. L'Association pourrait aller jusqu'à appuyer un membre qui se présenterait devant le conseil pour discuter de son cas. Cependant l'Association ne prendra aucune action civile ou juridique. «Nous allons nous rencontrer une fois par mois et suivre tous les dossiers de la ville. Les résidents des municipalités voisines peuvent aussi se joindre à nous puisque les règlements sont semblables d'une municipalité à l'autre», souligne M. Jolicoeur.
Une bonne idée

Interrogée au sujet de la nouvelle association, le maire de Hawkesbury Jeanne Charlebois a souligné que la nouvelle association était une excellente initiative si elle est celle d'une seule voix et qu'elle représente tous les citoyens. «Je trouve que c'est une bonne idée et ma porte est toujours ouverte à recevoir une délégation. L'Association se devra aussi d'établir des termes de références», indique Mme Charlebois.  Télécharger cet article au format PDF


Le Droit, mardi 2 octobre 2007 Une association de citoyens voit le jour à Hawkesbury par Jean-François Dugas EST ONTARIEN – Exaspérés de voir trop de résidents de Hawkesbury mal informés quant à leurs droits de citoyens, trois hommes d’affaires ont mis sur pied une association de citoyens à but non lucratif pour venir en aide aux gens en besoin. «Nous voulons informer les citoyens de leurs droits. Très peu de gens consultent les règlements avant qu’il soit trop tard», affirme Jean Jolicoeur, à l’origine du projet. Fin connaisseur des rouages de la politique municipale – et en litige avec la Ville de Hawkesbury depuis le milieu des années 1990 – M. Jolicoeur a créé le site www.hawkesbury.us (Hawkesbury-nous) afin de permettre aux citoyens, et mêmes certains avocats, d’échanger des renseignements, anonymement et gratuitement. Pour l’heure, seule la page frontispice est en ligne. Le contenu suivra sous peu. «Sur le site d’Élections Ontario, on peut lire la devise ‘Être un électeur, c’est bien plus que remplir un bulletin de vote à tous les quatre ans’. Nous voulons mettre ce slogan en application», avertit M. Jolicoeur. Ce dernier est appuyé dans son initiative par Roger Charest et Robert Spiro. La mairesse de Hawkesbury, Jeanne Charlebois, a salué l’initiative du trio.  Télécharger cet article au format PDF


The Review, mercredi 17 octobre 2007 Taxpayers speak up by André Dumont HAWKESBURY – A group of dissatisfied Hawkesbury businessmen are in the process of setting up a local taxpayers’ association. The Hawkesbury Citizens’ Association will be a forum for taxpayers having difficulties in their dealings with the municipality. “It seems that in Hawkesbury, if a property owner dares to talk publicly, he worsens his case. He’ll have the town inspector on his back,” businessman Jean Jolicoeur said. The association’s first members were brought together when local entrepreneur Charles Clément was fined $5,000 last month for beginning work before his construction permit had been issued. “Clément has always done it that way. He only began a few hours before receiving his permit,” Jolicoeur argued. Real estate entrepreneur Roger Charest is also involved with the association. According to Jolicoeur, a lot of businessmen are having trouble with municipal staff. Very few go public about it, because the town can be a big client too, Jolicoeur explained. Jolicoeur, who has a long-standing legal dispute with the municipality, says the association will serve both residential and commercial taxpayers. “For example, if you have a problem with a fence, you could ask for help in our on-line discussion group,” Jolicoeur said Mutual help and informal discussion will be the core of the association’s activities. According to Jolicoeur, lawyers have already said they would offer free advice. The association’s bilingual website will be posted at www.hawkesbury.us and www.hawkesburyassociation.ca.  Télécharger cet article au format PDF
 

Haut de la page
 

Accueil Articles Événements Liens Annonces Discussions Mon Portail Devenir Membre Administration

Site en conformité avec le jugement 2002 CSC 14.27704
de la Cour Suprême du Canada en date du 21 février 2002

La Révolte des Victimes: connaître et faire respecter ses droits

Copyright © Jean Jolicoeur. Tous droits réservés.